Les règles de cumul des actes NGAP sont différentes que celles des actes CCAM. En effet, le premier est côté à taux plein et le deuxième est côté à 50% de son coefficient. Troisième acte = 0.

Exemple dans FSV :

1/ Les deux actes sont sélectionnés sur la première page

2/ FSV propose automatiquement le deuxième acte à 50% de son coefficient sur la page de facturation

Avez-vous trouvé votre réponse?